Le gouvernement s’est fixé comme objectif de favoriser le développement de la pratique d’une activité physique et sportive pour tous et partout, avec une cible de trois millions de pratiquants supplémentaires d’ici 2024. Le milieu professionnel apparaît comme l’un des lieux possibles de développement de la pratique sportive. Aussi, le Premier ministre charge deux députées de réfléchir aux moyens de favoriser le sport en entreprise.

  • Objectifs du rapport 

– Retracer les avantages attendus du développement de la pratique d’activités physiques et sportives en entreprise

– Documenter les différentes approches possibles en identifiant pour chacune d’elles les coûts et les bénéfices ainsi que les conditions de réussite

– Identifier les freins à lever et les outils à déployer

– Accompagner la mise en œuvre du décret du 28 mai 2021 sur les exonérations de cotisations sociales dont bénéficient les employeurs qui participent au financement de prestations d’activités physiques

– Meilleure cohésion d’équipe

– Meilleure productivité

– Meilleure santé physique

– Moins de stress

– Plus de temps pour la vie personnelle

  • Quelques chiffres sur le sport en entreprise : 

« Aujourd’hui, un actif sur cinq bénéficie d’une aide à la pratique sportive par le biais de son entreprise (21 %) ». Cela peut passer par « la mise à disposition de douches ou de vestiaires (7 %) ou d’un local dédié (7 %) », ou encore par « une participation financière de l’employeur ou du comité d’entreprise ou assimilé (12 %) ». L’objectif de cesmesures est donc de développer et d’aider les entreprises à favoriser la mise en place d’activités sportives au sein de l’entreprise.

Le rapport sera publié le 31 décembre 2021.

 


Browse More Insights

Vous souhaitez recevoir nos newsletters, informations et actualités ?

Inscrivez-vous ici